Syndrome du canal carpien (SCC)

Le syndrome du canal carpien (SCC) est une fréquente affection douloureuse, qui touche surtout les femmes après la quarantaine. Le SCC est dû à une compression au niveau du poignet du nerf médian, un nerf qui va vers la main.

Troubles et symptômes

Le syndrome du canal carpien s’accompagne d’intenses douleurs (chroniques), souvent profondes, au niveau de la main, qui rayonnent parfois jusqu’au coude et/ou à l’épaule. Le patient peut aussi ressentir des fourmillements et des picotements gênants dans la main et le bras. Par ailleurs, le syndrome du canal carpien peut entraîner une insensibilité de la main ou des doigts et une perte de force. La nuit, les douleurs s’intensifient souvent, pouvant causer des insomnies. Mais les douleurs peuvent aussi survenir dans la journée et empirer, suite à des travaux manuels pénibles. Quelquefois, le syndrome du canal carpien touche les deux mains.

Bref résumé des troubles :

  • Douleurs intenses et profondes dans la main.
  • Parfois, rayonnement de la douleur vers le coude et ou l’épaule.
  • Intensification des douleurs la nuit.
  • Fourmillements et picotements dans la main et le bras.
  • Insensibilité de la main.
  • Engourdissement des doigts.
  • Baisse de force dans la main (chute des objets).

 

Cause

Le syndrome du canal carpien est dû à une compression d’un nerf (le nerf médian) au niveau du poignet. Ce nerf va de l’avant-bras à la main.

Le nerf gonfle, en raison de la pression continue, ce qui augmente la douleur. De plus, la pression entraîne la formation de cellules inflammatoires dans le nerf, ce qui fait empirer le gonflement. L’irritation permanente est à l’origine d’un cercle vicieux. La douleur s’intensifie et peut même devenir chronique.

Les hormones peuvent jouer un rôle dans le gonflement du tissu conjonctif. Le syndrome apparaît en effet pendant la grossesse, la ménopause et parfois même en cas de fonctionnement trop lent de la thyroïde et de surproduction d’hormones de croissance. Le rhumatisme et les travaux manuels intensifs peuvent aussi en être une cause. Par ailleurs, le syndrome peut survenir en cas de diabetes mellitus (diabète). Le syndrome peut aussi avoir d’autres causes, comme une fracture osseuse.

Comme le nerf gonfle, en raison de la pression continue, les douleurs s’intensifient constamment. Des cellules inflammatoires se forment dans le nerf, ce qui aggrave encore le gonflement. L’irritation permanente est à l’origine d’un cercle vicieux. La douleur s’intensifie et peut même devenir chronique.

Diagnostic

Souvent, le diagnostic de SCC peut déjà être posé à partir des troubles évoqués. Un examen neuromusculaire peut éventuellement être effectué, pour confirmation (électromyogramme, EMG).

Traitement de la douleur

Deux études différentes ont révélé que le PEA pouvait faire diminuer la douleur, mais aussi les différents symptômes, en cas de syndrome du canal carpien, également en cas de diabète. De plus, il s’est avéré que l’état des nerfs, mesuré par la vitesse de conduction nerveuse, était considérablement amélioré, après le traitement au PEA.

En principe, plusieurs traitements sont possibles :

  • Pas de traitement, en cas de faibles troubles ou de troubles passagers.

 

  • Traitement au PEA ; le PEA n’a pratiquement pas d’effets secondaires et a généralement des effets positifs. Le PEA est un produit 100 % naturel. Pour obtenir des résultats optimaux, il est conseillé d’utiliser le PEA au moins deux mois. Si vous avez l’impression qu’au bout d’un mois, le PEA n’agit pas encore de façon optimale, vous pouvez éventuellement doubler la dose. L’utilisation du PEA pendant deux mois est une période d’évaluation réaliste. Au bout de ces deux mois, vous pouvez déterminer les étapes suivantes. Certains patients peuvent en effet réagir plus lentement, car l’effet du PEA a lieu par les mécanismes naturels de l’organisme.

 

Les deux produits à base de PEA les plus connus sur le marché sont PeaPure, fabriqué par JP Russell Science Ltd, un complément pouvant être commandé partout dans le monde et comprimés PEA , fabriqué par Epitech Group S.r.l., une préparation italienne entre autres disponible en Italie et en Espagne, chez les pharmaciens.

 

Si le PEA n’a pas l’effet souhaité au bout de cette période d’essai de deux mois au minimum, il est possible de choisir entre :

  • la confection d’une attelle sur mesure, ce qui permet le repos du poignet et une baisse éventuelle des troubles
  • une injection de cortisone dans le poignet, et un insensibilisant local, ou une opération.
Copyright © 2017 – Compléments alimentaires purs et les nutraceutiques.