Neuropathie périphérique diabétique

Neuropathie périphérique diabétique

Normalement, l’organisme régule très exactement le taux de sucre dans le sang par quelques hormones, dont l’insuline est la plus connue. Les personnes souffrant de diabète ne produisent elles-mêmes plus d’insuline ou leur organisme ne réagit plus – ou moins bien – à l’insuline.

Le nombre de diabétiques est en constante augmentation. En raison du vieillissement de la population et de l’augmentation du nombre de personnes en surpoids, ce nombre sera peut-être doublé en 2025. De plus, beaucoup de personnes sont diabétiques sans le savoir. Le diabète peut entraîner plusieurs complications. Nous nous limitons ici à la description des douleurs neuropathiques en cas de diabète.

Troubles et symptômes

  • La douleur est décrite comme aigüe, cuisante, lancinante ou picotante.
  • Les symptômes apparaissent surtout au niveau des pieds.
  • Les patients indiquent avoir l’impression de marcher sur du verre ou ressentir des démangeaisons sous la peau.
  • Souvent, les orteils, les pieds et parfois les doigts semblent aussi engourdis.
  • Quelquefois, les patients ressentent de douloureuses crampes nocturnes.

Cause

Si le diabète n’est pas traité de façon optimale, l’excès de glucose sanguin atteint les nerfs périphériques et les vaisseaux sanguins. En cas de neuropathie diabétique, il semble qu’une inflammation chronique modérée se développe dans le corps.

Traitement de la douleur

Dans le cas de patients diabétiques souffrant fortement de douleurs neuropathiques, le traitement au PEA s’avère judicieux. Une étude a montré que :

  • Le PEA diminue la douleur. Certains patients ont par conséquent besoin de moins d’autres analgésiques.
  • Le PEA renforce l’effet des autres analgésiques.
  • Le PEA peut améliorer l’état des nerfs ; ceci a été mesuré à l’aide de l’augmentation de la vitesse de conduction nerveuse, pendant et après le traitement au PEA, par rapport à une aggravation de la conduction nerveuse chez les patients non traités au PEA.

Le PEA est un produit 100 % naturel. Pour obtenir des résultats optimaux, il est conseillé d’utiliser le PEA au moins deux mois.

Si vous avez l’impression qu’au bout d’un mois, le PEA n’agit pas encore de façon optimale, vous pouvez éventuellement doubler la dose. L’utilisation du PEA pendant deux mois est une période d’évaluation réaliste. Au bout de ces deux mois, vous pouvez déterminer les étapes suivantes. Certains patients peuvent en effet réagir plus lentement, car l’effet du PEA a lieu par les mécanismes naturels de l’organisme.

Les deux produits à base de PEA les plus connus sur le marché sont PeaPure, fabriqué par JP Russell Science Ltd, un complément pouvant être commandé partout dans le monde et comprimés PEA , fabriqué par Epitech Group S.r.l., une préparation italienne entre autres disponible en Italie et en Espagne, chez les pharmaciens.

Polyneuropathie diabétique (douloureuse)

Le nombre de diabétiques augmente de façon exponentielle. En cas de douleur non expliquée et de sensation de brûlure au niveau des pieds ou si vous avez l’impression de marcher sur du coton, consultez toujours votre médecin pour exclure qu’il s’agit de diabète.

Troubles et symptômes

Le diabète peut entraîner plusieurs complications, dont la neuropathie diabétique, qui provoque des douleurs nerveuses, des picotements, une sensation désagréable aux pieds, l’impression d’être piqué par une ortie, d’être serré dans les chaussures ou de marcher sur du coton. Cette neuropathie provoque donc entre autres des douleurs et à un certain moment, une baisse de la sensibilité au niveau des orteils, des pieds, des jambes, des doigts et des mains. Les troubles sensitifs ressentis ont tendance à augmenter. Cela commence par les orteils et finalement, les jambes et les mains peuvent être totalement atteintes. La douleur est entre autres décrite comme une sensation de picotements ou de brûlure. Mais des douleurs térébrantes peuvent aussi survenir. Le patient peut parfois avoir l’impression de marcher sur du verre ou ressentir des démangeaisons sous la peau. L’on parle aussi de fourmillements. La perte de sensibilité est parfois comparée au port d’une chaussette ou d’un gant, ou encore d’une chaussure trop serrée.

Cause

La neuropathie peut être avoir plusieurs causes. Le diabète en est la cause la plus fréquente. L’origine la plus importante de cette forme de neuropathie est vraisemblablement due à un mauvais contrôle diabétique. Malheureusement, des diabètes bien régulés peuvent aussi entraîner des neuropathies diabétiques.

En cas de neuropathie diabétique, il semble qu’une inflammation chronique modérée se développe dans le corps. Le métabolisme des cellules du corps est en effet perturbé par un taux trop élevé de sucre dans le sang, entraînant l’inflammation. L’on parle alors parfois d’inflammation silencieuse.

Diagnostic

La neuropathie diabétique et les douleurs neuropathiques sont faciles à diagnostiquer. Souvent, l’on sait déjà que la personne souffre de diabète et lorsque les douleurs et les troubles sensitifs cités se développent, il s’agit en fait par définition de neuropathie. Par un simple questionnaire comme le « DN-4 » (liste de 4 questions, en cas de douleurs neuropathiques, élaborée par un groupe français de recherche), la nature neuropathique des maux peut alors être clairement expliquée. Un neurologue tirera très vraisemblablement la même conclusion. En cas de doute, un examen de conduction nerveuse (électromyogramme, EMG) sera effectué. L’EMG permet de révéler les troubles fonctionnels de nombreux nerfs, mais les dysfonctionnements de fibres nerveuses très fines ne peuvent pas être détectés ici. Ce sont justement les troubles de ces fibres qui donnent ses sensations de brûlure.

Les fibres autonomes qui soutiennent la fonction d’organes internes, comme l’estomac, les intestins et le cœur, peuvent également être atteintes. Dans un tel cas, il est question de neuropathie autonome. Quelques symptômes de neuropathie autonome sont les troubles de vidange gastrique, les problèmes intestinaux, l’hypotension et les troubles du rythme cardiaque.

Ces troubles autonomes sont particulièrement difficiles à traiter.

Traitement

Étant donné que dans le cas de neuropahie diabétique, il est question d’une réaction inflammatoire, le traitement avec l’anti-inflammatoire et analgésique PEA peut être très judicieux. Diverses études sur la neuropathie diabétique ont révélé que le PEA pouvait diminuer la douleur et renforcer l’effet d’autres analgésiques. Par ailleurs, l’état des nerfs a été amélioré dans de nombreux cas. Le PEA a un mécanisme de fonctionnement double contre la douleur : c’est un analgésique qui combat l’inflammation silencieuse grâce à son effet anti-inflammatoire. En effet, l’inflammation silencieuse touche aussi certaines parties des nerfs, qui émettent alors plus de signaux de douleur.

Lors de complications en cas de diabète, comme la neuropathie diabétique, mais aussi la rétinopathie diabétique (endommagement de la rétine par le diabète), par exemple, il est essentiel que le taux de sucre soit régulé le mieux possible.

SOURCES

Instituut neuropathische Pijn (Institut de la douleur neuropathique) | Palmitoylethanolamide (PeaPure, comprimés PEA ): pijnstillend en ontstekingsremmend, de essentie (Palmitoyléthanolamide (PeaPure, comprimés PEA ) : analgésique et anti-inflammatoire, données essentielles.

Biasiotta A, La Cesa S, Leone C, Di Stefano G, Truini A, Cruccu G. | 34. Efficacy of palmitoylethanolamide in patients with painful neuropathy. A clincial and neurophysiological open study (Efficacité du palmitoyléthanolamide chez les patients atteints de neuropathie douloureuse. Une étude clinique et neurophysiologique ouverte) | Preliminary results (Résultats préliminaires). Volume 4, Issue 1, May 2010, Page 77. | 2010-5

Schifiliti C, et al. | 36. Efficacy of palmitoylethanolamide in pain and neuropathic symptoms in diabetic patients (Efficacité du palmitoyléthanolamide au niveau de la douleur et des symptômes neuropathique chez les patients diabétiques) | IV congress of European Shock society, Taormina, 2011 | 2013-5-8 | 2013-5-8

Adiletta S et al. | 37. Pregabalin and Palmitoylethanolamide in diabetic neuropathic pain: a randomized clinical trial. (La prégabaline et le palmitoyléthanolamide dans la douleur neuropathique diabétique : un essai clinique randomisé) | Presented at the 34th AISD meeting, 2011, Riccione. | 2011

Instituut neuropathische Pijn (Institut de la douleur neuropathique) | Palmitoylethanolamide (PeaPure, comprimés PEA ): pijnstillend en ontstekingsremmend, de essentie (Palmitoyléthanolamide (PeaPure, comprimés PEA ) : analgésique et anti-inflammatoire, données essentielles.

Deslo. P. Combination of pregabalin and palmitoylethanolamide (PEA) for neuropathic pain treatment. (Combinaison de la prégabaline et du palmitoyléthanolamide (PEA) pour le traitement de la douleur neuropathique). Pathos, 2010, 17,4:9-14

Copyright © 2017 – Compléments alimentaires purs et les nutraceutiques.