Grippe et rhumes

Grippe et rhumes: enfin un remède naturel sans risques, qui a prouvé son efficacité, le palmitoyléthanolamide, substance propre au corps.

Prévenir et traiter la grippe est un sujet d’actualité. Des remèdes pharmaceutiques contre la grippe, tels que Tamiflu et Relenza, ont de nombreux effets secondaires et leur efficacité est mise en doute. La vaccination prête aussi beaucoup à discussion et l’on observe même de grandes divergences d’opinions entre les plus grands experts. Une alternative naturelle, qui a fait ses preuves, est maintenant disponible. Dans le numéro d’août (2013) de la revue médicale International Journal of Inflammation, indexée sur PubMed, six études cliniques contrôlées en double aveugle et par placebo ont été traitées, qui prouvent l’utilisation en toute sécurité et l’efficacité du palmitoyléthanolamide (PEA), un complément naturel. Chez plus de 3 000 personnes, il s’est avéré que le PEA, pris dans une dose comprise entre 1 200 et 1 800 mg par jour, pouvait diminuer et prévenir la grippe et les rhumes. Cela s’appliquait également aux enfants, même aux jeunes enfants de 4 ans. Les études ont été publiées dans diverses revues anglaises et récemment, elles ont toutes été traitées dans une méta-analyse qualitative.

L’indication la plus connue pour ce complément est la douleur chronique. Mais cette substance propre au corps inhibe également les inflammations importantes. D’où son efficacité en cas de grippe et de rhumes.

Pr Renger Witkamp, professeur d’université en alimentation et pharmacologie à Wageningen (Pays-Bas), Dr Tineke de Boer, spécialiste en médecine régénérative, et Pr Jan Keppel Hesselink, professeur d’université en pharmacologie, ont établi un relevé des connaissances sur le PEA en cas de grippe et de rhume.

Protection contre la grippe entre 40 et 50 %

Six études cliniques contrôlées en double aveugle et par placebo ont révélé l’utilisation en toute sécurité et l’efficacité du PEA en cas de grippe et de rhume. 468 volontaires ont participé à la première étude, tous employés de l’usine automobile Skoda. La deuxième étude comportait 918 volontaires, des militaires de 18 à 20 ans. Dans la première étude, il s’est avéré que la prise de PEA faisait diminuer de façon significative, soit de 45,5 %, les périodes de fièvre et les symptômes de fièvre et de maux de tête. Le nombre total de jours de grippe était aussi beaucoup moins important, en cas de prise de PEA. Chez les militaires, il s’est avéré que la substance avait aussi un effet positif significatif sur la prévention de grippe et de rhumes. Les résultats sont résumés dans le tableau ci-joint, issu de l’article. Toutes les études ont clairement fait état d’une protection ; seule la 6e étude n’a pas présenté de résultats significatifs, mais cela est certainement dû au fait que l’ampleur de cette étude était trop faible et que le PEA a été pris trop peu de temps.

Tabel_Frans

Les études ont révélé que le PEA avait un effet protecteur et diminuait le risque de contracter la grippe de 30 à 60 %. Il diminue également la gravité des symptômes et l’impression de maladie, si la grippe est déjà présente. Il n’a pas été découvert de résistance du virus de la grippe au PEA. La substance est sans danger et aucun effet secondaire n’a été mentionné. Les enfants peuvent aussi l’utiliser.

PEA : anti-inflammatoire et analgésique

Entretemps, plus de 400 études scientifiques ont révélé que le PEA renforçait la défense propre au corps et luttait contre les inflammations excessives. Le PEA est une molécule produite dans nos cellules, en réponse naturelle aux inflammations et à la douleur chronique, et fait diminuer celles-ci. Ces dernières années, il est ainsi apparu que le PEA pouvait réduire les douleurs chroniques induites par le diabète, les hernies, le syndrome du canal carpien ainsi que d’autres affections. En ce sens, le PEA est un élément de base important du pouvoir curatif naturel de notre organisme.

Dosage et utilisation du PEA

Dès les premiers signes de la grippe ou d’un rhume, il est judicieux de prendre tout de suite une dose assez élevée. Généralement, il est suffisant de prendre 2 capsules de 400 mg, deux fois par jour, et ce, jusqu’à la disparition totale des symptômes.

Pendant la saison de grippe, il peut être sensé de disposer d’un stock de PEA et d’en prendre en traitement continu ; la dose peut alors être inférieure, deux fois par jour 1 capsule de 400 mg.

Le PEA peut être utilisé avec tout autre médicament ou remède anti-douleur ; il n’y a aucune influence indésirable sur l’efficacité d’autres remèdes. Il peut même renforcer l’effet d’autres analgésiques, comme le montrent des études récentes.

Conclusion et résumé

Un groupe croissant de personnes ne souhaite plus utiliser d’inhibiteurs chimiques et pharmaceutiques de la grippe, ni de vaccinations. La publication de l’effet du PEA en cas de grippe et de rhume représente une nouvelle étape importante. Nous concluons par la remarque d’un article sur le PEA en cas de grippe et de rhume :

Compte tenu des résultats de 6 essais cliniques sur la grippe et le rhume banal, pris dans le contexte des graves critiques sur l’efficacité et la sécurité de l’oseltamivir et du zanamivir, le PEA devrait être reconsidéré par les cliniciens comme une nouvelle forme de traitement de la grippe et des infections respiratoires, en raison de son efficacité établie et surtout, de son profil très favorable au niveau des effets secondaires. De plus, l’oseltamivir et le zanamivir sont connus pour générer une résistance ; le PEA a une très faible probabilité de générer une résistance, en raison de son mécanisme d’action. Finalement, la facilité d’utilisation du PEA permet d’avoir une réponse thérapeutique rapide, lors d’une épidémie de grippe, surtout en cas d’inadéquation entre les souches en circulation et les recommandations de l’OMS.

SOURCE:

  1. J.M. Keppel Hesselink, Tineke de Boer, Renger F. Witkamp.   |   Palmitoylethanolamide: A Natural Body-Own Anti-Inflammatory Agent, Effective and Safe against Influenza and Common Cold. International Journal of Inflammation Volume 2013 (2013), Article ID 151028, 8 pages http://www.hindawi.com/journals/iji/2013/151028/
Copyright © 2017 – Compléments alimentaires purs et les nutraceutiques.