Arthrose

L’arthrose est souvent appelée « usure articulaire », mais est en fait une affection rhumatismale, qui peut aussi toucher des personnes jeunes. Les personnes atteintes ne ressentent pas toutes des troubles. L’arthrose peut apparaître dans toutes les articulations, de la mâchoire aux vertèbres et des hanches aux mains. La plupart des personnes n’en ressentent vraiment les troubles qu’après la cinquantaine.

Troubles et symptômes

Les articulations changent visiblement de forme. La position des os est moins optimale et des déformations apparaissent, allant de pair avec des douleurs chroniques.

Cause

La cause véritable de l’arthrose est inconnue. En cas d’arthrose, les extrémités des os se touchent directement, en raison de la dégradation du cartilage. Cela entraîne des déformations et une perte de qualité de l’os inférieur.

Le corps essaie d’étendre la surface portante, ce qui crée des déformations, souvent visibles de l’extérieur. Les mouvements sont alors douloureux et des fragments d’os peuvent même se briser, provoquant des douleurs supplémentaires. Malheureusement, le fait de moins bouger entraîne une certaine raideur, des muscles mous et une mauvaise condition physique.

Diagnostic

Les déformations caractéristiques, visibles, permettent de poser assez facilement le diagnostic. Par ailleurs, des radiographies peuvent apporter bien des éclaircissements. Toutefois, il est possible que l’arthrose soit visible sur une radiographie, sans que la personne n’en ressente véritablement de troubles.

Traitement

Malheureusement, l’arthrose ne se guérit pas, mais les symptômes peuvent être traités. Dans différentes études, des patients atteints d’arthrose ont été traités avec du PEA. Une baisse de la douleur due à l’arthrose a été constatée, aussi bien dans les petites que les grandes articulations.

Par ailleurs, il est essentiel de continuer à bouger le plus possible, malgré la douleur, afin que les articulations restent souples. Il est également important de surveiller son poids, car plus les articulations sont surchargées, plus les troubles s’aggravent.

 

Arthrose : plus de détails

L’arthrose est l’affection articulaire la plus fréquente. Une articulation est – de façon simplifiée – l’endroit où deux os se rejoignent, par exemple à hauteur du genou ou du coude. Du cartilage se trouve sur l’os et forme une couche protectrice qui absorbe les chocs. Au fil du temps, cette couche protectrice peut s’user, généralement suite à une surcharge. L’on parle alors d’arthrose. L’os durcit et à terme, l’on constate également un accroissement osseux. L’arthrose touche surtout les mains et les pieds, le cou, le bas du dos, les hanches et les genoux. La maladie s’accompagne de douleurs et d’une raideur pour certains mouvements, par exemple lorsque le patient marche, se baisse ou manipule de petits objets. Les patients gravement atteints d’arthrose aux genoux ou aux hanches peuvent parfois difficilement marcher.

L’arthrose se caractérise par des douleurs au démarrage : après une position assise prolongée, les premiers pas peuvent être difficiles, mais cela va mieux au bout de quelques instants. La douleur peut également surgir après une charge de longue durée, par exemple lors de travaux au jardin ; elle disparaît ensuite, après un moment de repos. L’arthrose peut aussi subitement empirer, avec une inflammation de l’articulation, des douleurs et un gonflement, notamment à la suite d’une forte surcharge, par exemple lors de travaux ou d’efforts physiques importants.

L’arthrose peut aussi s’accompagner d’excroissances osseuses. Les articulations gonflent et se déforment, avec l’apparition de nodules visibles, qui rendent les mouvements douloureux. Par ailleurs, les os se frottent lors de mouvements, ce qui rend la surface encore plus rugueuse. Des petits fragments osseux (appelés souris articulaires) peuvent même se détacher, provoquant des douleurs supplémentaires.

L’arthrose est une maladie rhumatismale qui apparaît chez des personnes de tous les âges. Le diagnostic de l’arthrose est posé à partir des nodules caractéristiques visibles sous la peau, ainsi qu’à partir des radiographies des articulations. Les radiographies de nombreuses personnes à partir de quarante ans présentent déjà des signes visibles d’arthrose, notamment au niveau des vertèbres et des grandes articulations porteuses, comme les hanches et les genoux.

Les radios représentent la source la plus fiable pour poser le diagnostic de l’arthrose, car elles donnent précisément la structure des os.

Troubles et symptômes

  • Forme visiblement changeante des articulations.
  • Apparition de bosses et nodules.
  • Problèmes de mouvements.
  • Raideur (matinale) et problèmes au démarrage.
  • Douleurs chroniques, surtout lors de mouvements de l’articulation affectée.

 

Les personnes présentant les symptômes n’ont pas toutes des troubles ou douleurs ni des problèmes de mouvement. L’arthrose peut apparaître dans toutes les articulations : de la mâchoire aux vertèbres, des mains aux genoux et aux hanches.

Cause

La cause de l’arthrose n’est pas connue, mais l’on sait ce qui se passe au niveau des articulations. En raison de l’usure des cartilages, les extrémités des os sont en contact direct, ce qui entraîne des déformations de l’os inférieur. Une prédisposition héréditaire peut jouer un rôle et l’arthrose apparaît alors à un plus jeune âge, dans plus d’articulations. La surcharge peut aussi en être une cause, par exemple en cas de surpoids ou de trop peu d’exercice physique.

L’arthrose apparaît généralement progressivement et diminue lentement avec l’âge. La maladie peut rester stable pendant des années, mais il y a des exceptions. Une personne ayant eu par exemple une fracture articulaire peut développer rapidement une arthrose grave, en quelques années. Certains patients souffrent de polyartrose : leur cartilage est de moins bonne qualité, ce qui atteint à la longue plusieurs articulations.

L’arthrose peut apparaître suite à une blessure ou un endommagement antérieur, dans ou autour de l’articulation. Il peut s’agir d’une inflammation due par exemple à de l’arthrite rhumatoïde, une fracture osseuse, un ménisque endommagé ou une faiblesse des ligaments articulaires. L’articulation devient ainsi moins stable et donc plus sensible aux endommagements et à l’arthrose.

Des articulations trop sollicitées, de façon prolongée, par exemple en raison d’un surpoids, de travail physique pénible, d’activité sportive trop intense et trop éprouvante, représentent un autre facteur qui influence l’apparition d’arthrose, de même que d’autres maladies articulaires, comme l’arthrite rhumatoïde, la goutte et/ou la pseudo-goutte.

Traitement de la douleur

Malheureusement, l’arthrose n’est pas guérissable, mais la douleur peut être traitée. Dans différentes études, des patients souffrant de douleurs arthritiques ont été traités avec du PEA. Aussi bien les douleurs arthritiques des grandes articulations que des petites réagissent positivement au PEA.

Le PEA est un produit 100 % naturel. Pour obtenir des résultats optimaux, il est conseillé d’utiliser le PEA au moins deux mois. Si vous avez l’impression qu’au bout d’un mois, le PEA n’agit pas encore de façon optimale, vous pouvez éventuellement doubler la dose. L’utilisation du PEA pendant deux mois est une période d’évaluation réaliste. Au bout de ces deux mois, vous pouvez déterminer les étapes suivantes. Certains patients peuvent en effet réagir plus lentement, car l’effet du PEA a lieu par les mécanismes naturels de l’organisme.

Les deux produits à base de PEA les plus connus sur le marché sont PeaPure, fabriqué par JP Russell Science Ltd, un complément pouvant être commandé partout dans le monde et comprimés PEA , fabriqué par Epitech Group S.r.l., une préparation italienne entre autres disponible en Italie et en Espagne, chez les pharmaciens.

Par ailleurs, continuez le plus possible à faire de l’exercice. Même si cela est douloureux, c’est ainsi que les articulations resteront le plus souple. Surveillez aussi votre poids ; le surpoids conduit à une surcharge des articulations, pouvant ainsi provoquer encore plus de douleurs.

Plus d’infos sur le PEA, le traitement naturel des douleurs arthritiques

SOURCES

di Marzo V, Skaper SD. | Palmitoylethanolamide: biochemistry, pharmacology and therapeutic use of a pleiotropic anti-inflammatory lipid mediator. (Palmitoyléthanolamide : biochimie, pharmacologie et utilisation thérapeutique d’un médiateur lipidique anti-inflammatoire pléiotrope). | CNS Neurol Disord Drug Targets. 2013 Feb 1;12(1):4-6.

 

Instituut neuropathische Pijn (Institut de la douleur neuropathique) | Palmitoylethanolamide (PeaPure, comprimés PEA ): pijnstillend en ontstekingsremmend, de essentie (Palmitoyléthanolamide (PeaPure, comprimés PEA ) : analgésique et anti-inflammatoire, données essentielles.

Copyright © 2017 – Compléments alimentaires purs et les nutraceutiques.